Association de victime Paris

Urgence
victimes

Trouver l’association victime de la route ParisLocalisation

Fermer

Nous sommes joignable 24h/24 et 7 jours sur 7 au 06 86 55 24 01 ou

Pour nous localiser, cliquez ici

Rechercher
Ce champ est invalide

Pour vous inscrire à la newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous :

Ce champ est invalide
limitation de vitesse à 80km/h

limitation de vitesse à 80km/h

upload/CP_80KMH_1ER_JUILLET_2018.pdf

Dimanche 1er juillet 2018 entrera en vigueur la mesure numéro 5 du Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) sur l'abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/heure sur les routes à double-sens sans séparateur central.

 

L’application de cette mesure aussi audacieuse que symbolique, met l’accent sur la volonté du gouvernement portée par son Premier Ministre, Edouard PHILIPPE, de réduire le nombre de morts sur les routes françaises. 

 

Dans l’histoire de la sécurité routière chaque grande annonce de rupture a permis de sauver des vies.

 

Le réseau concerné représente 55 % des accidents mortels en France et un tiers du nombre de blessés graves. De plus il est le réseau qui a enregistré la plus mauvaise évolution en termes de mortalité routière depuis de nombreuses années.

 

La vertu de réduire la vitesse de la circulation à 80 km/h au lieu de 90 km/h n’est plus à démontrer. Les différentes études internationales et le rapport de l’accidentalité des routes à double sens de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), conduit tout simplement à la mise en place de cette mesure évidente.

 

Toute personne qui voudrait bien s’y intéresser finirait par le comprendre. Pourtant, les nombreuses résistances qui vont être portées notamment par les lobbies de la liberté du conducteur risquent malheureusement de porter préjudice à l’efficacité de cette mesure.  

 

Faut-il rappeler que ces routes qui représentent 55 % des accidents mortels, sont empruntées quotidiennement par nos enfants, nos épouses et époux, nos parents et nos proches ? Est-ce que les garder en vie n’est pas ce qui est le plus essentiel?

 

N’oublions pas que la sécurité routière est avant tout le respect de l’autre. 

 

 

Jehanne COLLARD                Julien THIBAULT

Présidente d’honneur             Président

 

L'actualité

De l'association Victimes et Citoyens
De la lutte contre l'insécurité routière