Missions

Vous êtes ici : Accueil » L'association » Missions

RÉFLECHIR, PROPOSER

 

« Être un interlocuteur crédible et efficace est essentiel. Une association comme Victimes et Citoyens a pu enrichir et développer ses relations avec les instances dirigeantes et les différents acteurs de la sécurité routière en répondant toujours positivement à leur sollicitation. »

 

Depuis sa création, Victimes et Citoyens s’est efforcée d’entretenir des relations privilégiées avec les institutions dirigeantes en matière de sécurité routière, faisant de l’association un acteur crédible, reconnu pour son action.

 

L’Association travaille en relation étroite avec la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière, mais aussi avec les Ministères de la Justice, des Transports et de l’Intérieur. Depuis 2005, elle est partenaire de la Sécurité Routière avec qui elle a signé une charte.

 

Victimes et Citoyens siège également au Conseil National de la Sécurité Routière, dont elle est membre permanent. Depuis avril 2006, son Vice-président est rapporteur de la commission permanente traitant des deux roues.

 

Ses responsables sont régulièrement sollicités pour participer aux travaux de réflexion :

 

  • Colloque d’ouverture de la semaine nationale de la sécurité routière ayant pour thème « La vie après l’accident » (octobre 2004)

  • Audition dans le cadre de la rédaction d’un rapport sur l’accessibilité du permis de conduire (décembre 2004)

  • Réunion de travail sur la poursuite de la politique de lutte contre la violence routière, avec Monsieur Dominique PERBEN, Ministre des Transports (Juin 2005)

  • États Généraux de la Sécurité Routière (octobre 2005)

  • Tables rondes sur le thème des soirées Open-Bar (2005)

  • Travaux de réflexion sur le lancement du conducteur désigné (2005)

  • Rencontres parlementaires sur la Sécurité Routière (mai 2006)

  • Journée de rencontre des associations de victimes (Juillet 2006)

  • Audition des responsables de l’association dans le cadre de la mission d’évaluation du permis à points.

  • Participation aux travaux du CNAV sur l’indemnisation des victimes d’accidents de la circulation (octobre 2006)

  • Réunion de travail avec Dominique PERBEN à l’occasion de la publication des chiffres de janvier 2007.

  • Présidence de la Commission Permanente Deux Roues du CNSR (de 2006 à 2007)

  • Participation aux travaux sur la Réforme du Permis de Conduire (Novembre 2008)

  • Réunion de travail avec Monsieur Claude GUEANT, Ministre de l'Intérieur (2011)

  • Audition par la Mission d'information parlementaire sur la Sécurité Routière sur le thème « Coût économique de l'insécurité routière et prise en charge des victimes »

 

AIDER, ÉCOUTER, SOUTENIR

 

« Que se passe t-il une fois la route dégagée, les secours partis, la circulation redevenue fluide? L’accident de la route, si banal au yeux de l’opinion, n’est que le début d’un long et douloureux parcours pour les victimes et familles de victimes. La vie après l’accident est une réalité trop méconnue, marquée par la solitude et la détresse. L’aide à ces personnes est une nécessité que notre association s’efforce d’assurer. »

 

  • Une aide en direction des victimes

 

Nos bénévoles assurent ainsi un accueil téléphonique au 0.820.30.3000 (0,12 €/min) et au 06.86.55.24.01. Mise en place pour répondre à la demande constante et légitime des victimes et familles de victimes, cette permanence téléphonique est assurée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

Les victimes prennent contact avec l’Association :

  • soit spontanément ou par bouche à oreille parce que l'Association a une certaine notoriété.

  • soit car elles ont eu entre les mains notre brochure " Aide aux victimes d'accidents de la route ".

  • soit parce qu'elles ont reçu une lettre envoyée par nos bénévoles qui ont pris connaissance d'un drame, et ceci, dans l'esprit de l'INAVEM : "tendre la main".

  • soit parce qu'ayant cherché ou découvert notre site sur Internet, désemparées, elles s'adressent à nous par e-mail.

Nos bénévoles tiennent également des permanences dans les centres hospitaliers, les centres de rééducation dans toute la France. Voir les permanences

 

Avec les moyens qui sont les siens, l’Association Victimes et Citoyens apporte sa contribution à la responsabilité d’assistance de notre société, essentiellement au travers de deux volets indissociables : le soutien moral et le soutien juridique

  • Une réflexion en faveur des victimes

L’Association intervient régulièrement dans les écoles de gendarmerie, d’infirmières et d’assistantes sociales dans le cadre des modules de formation afin de sensibiliser ces publics sur le rôle d’assistance qui est le leur.

 

Les responsables de l’Association travaillent en étroite collaboration avec le Ministère de la Justice. Ainsi, l’association participe activement au Groupe de travail mis en place en février 2007 par la Chancellerie, traitant des victimes de la route. Elle intervient également et régulièrement auprès de personnes condamnées pour des infractions au code de la route au cours de Travaux d’intérêt général sous l’égide des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation, notamment à Nanterre, Meaux et Versailles.

 

Au cours des années 2007 et 2008, l'association a participé activement aux travaux du Conseil National d'Aide aux Victimes (CNAV) dans le cadre de la rédaction d'un rapport ayant pour objectif de présenter une série de propositions visant à une meilleure mis en charge des victimes de la route.

 

TEMOIGNER, PRÉVENIR, SENSIBILISER

 

« Les victimes et leurs familles ne sont pas animées par la haine ou la vengeance. Elles demandent simplement à ce que leur souffrance prennent un jour sens. Montrer comment les choses se passent, pour qu'on y réfléchisse, voilà l'objet de notre action. Si nous avons réussi à sauver ne serait ce qu’une seule vie grâce à notre combat, cette souffrance n’aura pas été inutile » .

 

Victimes et Citoyens souhaite donner aux victimes la place qui est la leur dans la prévention routière. Qui mieux que les victimes peuvent témoigner des conséquences de certains comportements, de leur parcours semé d’embûches. Qui mieux que les victimes peuvent soulever les véritables enjeux de la lutte contre l’insécurité routière, de ce qu’il ne faut pas mettre en jeu ? Leur témoignage est essentiel pour sensibiliser l’opinion, et maintenir la pression.

 

TEMOIGNER : Rendre témoignage à quelqu’un, témoigner en sa faveur, nous propose le dictionnaire. L’acte de témoigner est à la source de l’histoire comme de la philosophie de l’association.

 

Avec les moyens qui sont les siens, et grâce au travail sans faille de ses bénévoles, « Victimes et Citoyens » agit sur tous les fronts de la prévention :

Partager sur les réseaux sociaux :


Recevez nos actualités
Nous contacter
Rechercher
Rejoignez-nous
Victimes & Citoyens
contre l’insécurité routière
(Association Loi 1901)

10, place Pinel - Hall A
75013 PARIS
Tél. 01.45.55.72.69