Actus Contact 0820 300 3000
Actualités
Publications
 Quand la popularité l’emporte sur notre sécurité - Communiqué de presse sécurité routière - VICTIMES ET CITOYENS

Quand la popularité l’emporte sur notre sécurité - Communiqué de presse sécurité routière - VICTIMES ET CITOYENS

Publié le : 22/01/2019 22 janvier janv. 01 2019

A l’occasion du lancement du grand débat national mardi, le président de la République Emmanuel Macron, a ouvert la voie à des aménagements du 80KM/H.

Cette mesure sur l'abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/heure sur les routes à double-sens sans séparateur central est entrée en vigueur le1er juillet 2018.
A cette occasion, l’association Victimes et Citoyens avait félicité cette mesure aussi audacieuse que symbolique, mettant l’accent sur la volonté du gouvernement, portée par son Premier Ministre Édouard PHILIPPE, de réduire le nombre de morts sur les routes françaises.

Nous sommes en droit de penser que sauver des vies n’est plus une priorité. Revenir sur cette mesure est un grand pas en arrière, l’association s’indigne !

Toutes les mesures de sécurité routière en France ont été confrontées à un problème d’acceptabilité sociale et ont dû faire face à des opposants, celle-ci n’en est qu’une parmi tant d’autres. Pour beaucoup, nos amis européens possèdent des règles beaucoup plus strictes que les nôtres en matière de sécurité routière, pourquoi en France les mesures pour combattre le problème d’insécurité routière sont-elles si controversées ? Pourquoi le gouvernement français a-t-il si peur de prendre ses responsabilités alors qu’il s’agit d’assurer la sécurité de ses concitoyens ?

Agir sur les vitesses maximales est efficace et permet d’avoir un effet immédiat sur les comportements au volant. Les bilans de l’observatoire interministériel de la sécurité routière de ces derniers mois sont encourageants.   De plus, en début de semaine, le Ministre de l’Intérieur Christophe CASTANER a rappelé qu’une évaluation de la mesure était prévue dans deux ans.
 
Doit-on nous laisser guider par des pro-bagnoles qui proclament leur liberté de tuer ? Ne nous est-il pas possible de donner le bénéfice du doute à cette mesure ? Et de nous rappeler que la sécurité routière est une science avant tout, qu’elle s’appuie donc sur des faits scientifiques et qu’elle n’est pas un racket organisé.


Julien THIBAULT
Président

Contact : Julien THIBAULT
06 03 89 63 90

 

Historique

<< < ... 13 14 15 16 17 18 19 > >>