Actus Newsletter Contact 0820 300 3000
Actualités
Publications
"Les blessures invisibles" la nouvelle campagne de l'association à découvrir à partir d'aujourd'hui !

"Les blessures invisibles" la nouvelle campagne de l'association à découvrir à partir d'aujourd'hui !

Publié le : 01/07/2019 01 juillet Juil. 2019
L’association vous présente cette nouvelle campagne de communication " les blessures les plus profondes ne sont pas toujours les plus visibles" à double objectifs :

#1 sensibiliser les usagers de la route aux blessures invisibles que peut présenter une victime d’un accident de la route et leur impact dans sa vie et celle de sa famille.

#2 rendre visible l’aide et le conseil que propose aux victimes, l’association Victimes et Citoyens.


En apportant de la profondeur aux messages, nous avons cette année privilégié une campagne de mots pour interpeler sur les maux. Ce travail a été réalisé par l’agence de communication LA CHOSE et par Antoine Magnien (Watch out).

Si cette campagne a vu le jour c’est parce que pour la troisième année consécutive JCDecaux met à notre disposition du 3 juillet au 27 août, 2 000 panneaux abribus et que Ouest affiche nous apporte également son soutien. Un nouveau partenaire, média-transports, a rejoint cette année notre aventure. Du 1er au 7 juillet, les affiches seront diffusées sur des panneaux d’affichage numérique dans toutes les gares parisiennes et dans les stations de métro: Aéroport Roissy-Charles De Gaulle, le parc des expositions, au champ de Mars, à la bibliothèque François Mitterrand, au musée de d’Orsay, avec pas moins de 300 passages par jour de campagne.

Les blessures invisibles d’une victime d’un accident de la route est le thème choisi cette année.
Suite à un accident de la route une autre vie commence souvent assimilée à un parcours du combattant. Parce que l’ignorance entraîne souvent une minimisation du combat que doivent mener les victimes, nous avons décidé de mettre la lumière sur le handicap invisible difficilement détectable - ces séquelles invisibles profondément ancrées mais difficiles à appréhender sont bien réelles et impactent la vie quotidienne de la victime.

Cette campagne veut montrer qu’un accident ne se résume pas uniquement à la violence dévastatrice au moment du choc mais que celui-ci entraîne également une violence psychologique, fonctionnelle, familiale, sociale, professionnelle, économique, tout aussi destructrice.

Des années après, un accident de la route n’est toujours pas fini. Le plus difficile n’est pas d’avoir survécu à l’accident mais de survivre après.

La campagne " les blessures les plus profondes ne sont pas toujours les plus visibles» se présente selon les trois affichages suivants :


« Un arrêt de la fonction conviviale » met en évidence le repli sur soi de la victime ayant subi un traumatisme crânien. Celle-ci vit avec un handicap mal identifié, peu ou mal compris par son entourage du fait de ses séquelles sont  invisibles : troubles du langage, troubles de la mémoire, fatigabilité, irritabilité ... Ce handicap invisible provoque des difficultés dans sa reconnaissance en tant que victime et bien souvent dans l’indemnisation de ce préjudice souvent sous-évaluée.


« Un déchirement du tissu familial » évoque les conséquences sociales et  familiales que provoque un accident de la route : perte d’emploi, perte de  revenus, tensions familiales, séparation… La durée des procédures             d’indemnisation, les préjudices sous-évalués et les difficultés financières qui en découlent ont également un fort impact dans la vie de la victime et de sa famille.


« Amputé d’un membre de la famille » souligne l’état de choc psychologique dans lequel se retrouve le survivant d’un accident de la route dans lequel a péri son enfant ou son épouse. S’installent alors des troubles de stress post- traumatique (peur intense, flash-back, cauchemars, angoisse, dépression, altération émotionnelle, évitement, hypervigilance...). Ces séquelles sont elles aussi particulièrement douloureuses et invalidantes au quotidien.

Victimes et Citoyens se veut être une source d’information, d’écoute et de conseils sur le sujet complexe que sont les blessures invisibles, et se veut également être le messager pour alerter les usagers de la route sur les conséquences des comportements inadaptés qui entraînent chaque année 70 000 nouvelles victimes.

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.