Actus Newsletter Contact 0820 300 3000
Actualités
Publications
Une journée pour que les victimes de la route ne soient pas oubliées

Une journée pour que les victimes de la route ne soient pas oubliées

Publié le : 13/10/2019 13 octobre Oct. 2019
Date de l'événement : 17/11/2019 - De 11:00 à 17:00

La reconnaissance des victimes de la route

L’association Victimes&Citoyens organise un événement le dimanche 17 novembre 2019 de 11h à 17h place Joffre à Paris 7ème, à l’occasion de la Journée Mondiale du Souvenir des Victimes de la Route.

Créé en 1993 par Brigitte Chaudhry et la  Fédération Européenne des Victimes de la Route (FEVR), cette journée est une résolution adoptée par L’ONU  A / 60/5 le 26 Octobre 2005 afin d’appeler les États à s’engager dans la reconnaissance des victimes de la route.

Emmanuel BARBE, délégué Interministériel à la Sécurité Routière et Jeannot MERSCH président de la FEVR, nous ferons l’honneur d’être présents.

L'événement organisé en France en mémoire des victimes

En France, depuis 26 ans cette journée reste méconnue des français bien que chaque année plus de 3200 personnes meurent sur la route et que plus de 60 000 sont blessées dont un tiers se retrouve en situation de handicap.

Pour leur rendre hommage, cette année, l’association Victimes&Citoyens a décidé de faire appel à un artiste, Raphaël KETTANI, afin qu’il peigne sur une toile déroulée à même la route, 3 248 silhouettes imbriquées les unes dans les autres (représentant le nombre de morts dans les accidents de la route en France en 2018).

Autour de l’œuvre, un espace de recueillement sera installé, nous vous invitons à venir avec une photo de la personne disparue afin de créer un mur des souvenirs et de faire part de votre témoignage et ainsi raviver leur mémoire.
 
Cette célébration à la mémoire des vies perdues ou grièvement blessées sur les routes du monde à pour objectif également d'accroitre la prise de conscience des usagers de la route, sur ce désastre humain évitable et qu’il en ressorte un message fort de prudence et de civisme sur la route.

Pour réaliser cette manifestation l’association Victimes&Citoyens  s’est associée de partenaires:  GMFCartegrise.com , Préfecture de Police de Paris laChose et l’association Point Carré Handicap de l’hôpital de Garches. Ce dimanche 17 novembre 2019 nous avons besoin de votre participation pour lui donner vie de 11h00 à 17h00, place Joffre, à Paris 7ème.

Nous espérons que vous serez sensibles à cet appel et que vous viendrez nombreux !

Le slogan mondial et explication du thème 2019

" LA VIE N'EST PAS UNE PIÈCE DÉTACHÉE D'UN VÉHICULE "

Malgré les efforts mondiaux, les modes de transports routiers en usage dans le monde engendrent encore chaque année un nombre insupportable de morts, de blessés graves et de maladies, conséquence immédiate des accidents de la route ou de la pollution atmosphérique.

Chaque année, au moins 1,3 million de personnes meurent et jusqu'à 50 millions d'autres sont gravement blessées dans des accidents de la route à travers le monde. À cela, il convient d'ajouter environ 4,2 millions de morts prématurées causées par la pollution atmosphérique, dont beaucoup sont liées aux transports. Auxquelles, des dizaines de millions de personnes souffrent de maladies liées à la pollution, causées en partie par les gaz d'échappement, les particules de freins et de pneus.

Les statistiques mondiales n’englobent généralement pas les données concernant les décès et les accidents de la route avec celles concernant les maladies mortelles liées à la pollution. Lorsque nous parlons de victimes de la route, nous avons tendance à concentrer notre attention et nos préoccupations sur les premières et non sur les secondes. Cependant, il y a tout lieu d’avoir une vision plus globale de la tragédie mondiale si nous souhaitons effectivement rechercher de meilleures et plus durables réponses.

La réalité est que les véhicules motorisés sont des machines dangereuses, tant en raison de leur conception interne et externe, qu’en raison de la pollution qu’elles provoquent. Par conséquent, reconnaître que les gaz d'échappement, les particules de freins et de pneus génèrent deux fois plus de victimes que les accidents de la route, constitue une étape essentielle pour prendre des mesures décisives et changer le paradigme actuel des transports routiers. Chaque jour, sur les routes et dans les rues du monde, notre droit à la vie - et à la santé - est doublement remis en question. Il est donc urgent d'admettre que la vision à court terme, des modèles actuels de sécurité routière, ne comporte pas de mesures pour lutter contre les décès dus à la pollution. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons faire face à la réalité complexe de cette pandémie et rendre justice à la mémoire de toutes les victimes.

Nous devons réfléchir sérieusement au type de transport que nous utilisons aujourd’hui, qui reposant sur des valeurs d’immédiateté, d’égoïsme et de matérialisme ne prend pas en compte les coûts sociaux, économiques et écologiques considérables qu’il implique pour l’humanité tout entière.

Les véhicules motorisés sont conçus pour offrir aux utilisateurs une liberté de mouvement et un sentiment de puissance personnelle lié à la vitesse. Ces caractéristiques en font des machines attrayantes et pourtant risquées. La vie humaine n'est pas une pièce détachée d'un véhicule qui peut être remplacée si elle est cassée. Que ce soit par la vitesse ou par l’absorption de particules la simple utilisation de véhicules motorisés constitue un risque mortel : le danger fait partie intégrante de la conception des véhicules motorisés.

Pour atteindre les objectifs de développement durable (résolutions 3.6 et 11.2 des Nations Unies – meilleure santé et environnements urbains plus durables) nous devons adopter une vision véritablement globale. Il nous faut comprendre que Vision Zéro n'est pas seulement un objectif à atteindre en termes de conséquences immédiates sur le nombre d’accidents de la route (grâce à des véhicules plus légers et plus sûrs respectant les occupants et les autres usagers de la route) mais implique également de viser zéro émission (gaz d'échappement et résidus de freins et de pneus), de promouvoir d'autres moyens de transport plus souples et plus actifs et de réduire les déplacements sur de longues distances en se concentrant sur les « produits de zéro kilomètre » (c’est-à-dire la promotion de la production locale).

Pour plus d'informations et participer à cette journée télécharger les pièces-jointes suivantes :
 

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.